« Francis Guyot refait le monde »

Article Nouvelle République du 18/11/2011

Monumental. Comme la '' Main jaune ''. Francis Guyot vient de terminer une série d'une centaine d'oeuvres pour exprimer sa vision du monde.

Une réduction de la « Main jaune » trône dans le salon de Francis Guyot. Ce mardi, il revient justement du rond-point de Pila. Un petit problème à régler sur la vraie. Mais après sept ans consacrés à la réalisation de ce projet un peu fou, l'artiste châtelleraudais est passé à autre chose. Ces derniers mois, il était en résidence à la menuiserie industrielle Pageard-Marronneau, dans la zone Nord. Il y a réalisé une ligne de meubles pour son hôte, mais aussi, pour finir une série débutée il y a plusieurs années, une cinquantaine de sculptures en bois. Des « tours » peuplée de petits bonhommes qui sont autant de villes dans le monde tel qu'il le voit.

Exposées jusqu'au 27 novembre à l'entreprise Pépin

Francis Guyot a toujours été frappé à la fois par « la petitesse de l'homme par rapport à l'immensité du monde et sa grandeur individuelle ». Mais, surtout, il est obsédé par la « quantité d'hommes » sur terre. « Depuis des années, je suis obsédé par cette croissance démographique. » Pour lui, c'est comme si des flots ininterrompus d'humains étaient déversés sur le monde. Avec un arrosoir, ou encore un seau, comme le symbolisent d'autres œuvres de la série.

En tout, ces dernières années, l'artiste a réalisé pas moins de 93 œuvres (des sculptures, mais aussi des peintures) pour exprimer « cette exponentialité de l'humanité ». Il les présentera pour la première fois à partir d'aujourd'hui vendredi jusqu'au dimanche 27 novembre chez le fabricant de constructions métalliques Pépin, zone d'Argenson, qui fêtera par la même occasion son douzième anniversaire.
L'exposition y occupera un « hangar » neuf de 800 m2 entièrement mis à sa disposition. « Au centre de l'exposition, qui sera un immense rectangle, il y aura un panneau sur le monde, le cosmos..., explique-t-il. Et, tout autour, il y aura l'humanité dans son histoire et dans ce qu'elle pourrait devenir. » Une « exposition hors norme » déjà réclamée à Berlin et à Shanghai !
 

Alain Grimperelle

Francis guyot

« Skyline cosmique ou la Babel du XXI e siècle ». Exposition visible tous les jours d'aujourd'hui vendredi au dimanche 27 novembre de 10 h à 19 h à l'entreprise Pépin, rue Nungesser-et-Coli, zone d'Argenson. Entrée libre et gratuite. Vernissage ce soir de 18 h à 21h 30.

 

« C'est ma vie, »

Fils de menuisier, l'outil est depuis mon enfance le compagnon de ma vie. Je m'en sers, il me soumet, je le modifie, il me perfectionne pour arriver au fil des jours et des années à un couple indissociable.

Cette osmose est le support, le moteur de l'acte créateur sans quoi rien ne peut se produire.

C'est le métier !

Celui-ci permet, peu à peu, de traduire la problématique de l'expression et d'arriver à son jaillissement matérialisé par l'œuvre. Le doute est permanent... Mais le travail, l'ascèse, sont le support de la certitude.

La communion entre l'esprit et le métier permet une gestation tantôt douloureuse, tantôt joyeuse, toujours tourmentée, pour une naissance remplie de bonheur.

C'est le moment sublime qui rapproche de Dieu. C'est l'image idéale, véritable liberté, instants intenses entre l'homme et la spiritualité matérialisée dans l'œuvre...

« Le Baiser », « la Femme », « les Amants »,
« la Misère », « la Danse », « la Crucifixion »,
« la Mort », « la Pietà ».

C'est la vie.

Ce sont mes sculptures.

Francis Guyot