Exposition «Skyline cosmique ou la Babel du XXIe siècle»

photos prises in situ lors de l'exposition du 18/11/2011 à Châtellerault.



De la terre à l'univers
(Installation en cercle de 15 panneaux dont. 2 panneaux centraux en diptyque)

De la terre à l’univers
de la terre à l’univers

Création du monde
(Polyptyque de 7 tableaux)

Création du monde
Création du monde - 1
Création du monde - 2
Création du monde - 3
Création du monde - 4
Création du monde - 5
Création du monde - 6
Création du monde - 7

Création des hommes

Le petit seau
Le grand seau
Planète rouge
Planète froide
L’homme dans la nuit

Humanité
(triptyque)

Alpha, Oméga, Exponentielle
Atomisation de l’homme
L’homme cosmique
L'homme, la terre, le cosmos
(triptyque)
L’homme, la terre, le cosmos ( Triptyque fermé )
L’homme, la terre, le cosmos ( Triptyque ouvert )
Nuit de feu
(triptyque)
Nuit de feu ( Triptyque fermé )
Nuit de feu ( Triptyque ouvert )
L’homme au coeur de la nuit et du feu cosmique
Chemin interplanétaire
De la terre aux étoiles
L’arrosoir infini
La multiplication à l’infini
Du fond de l’infini
Tête cosmique ou cogito ergo sum
Construction de Babel
Babel intervention de Dieu Chap. 11 de la Genèse
Bombay
Mexico
Londres
Hong Kong
Shanghai
Séoul
São Paulo
New York
Taipei
Bangkok
Pekin
Essen
Rio de Janeiro
Paris
Dacca
Téhéran
Los Angeles
Bogota
Madras
Kinshasa
Chongquin
Tokyo
Calcutta
Lagos
Manille
Le Caire
Nagoya
San Francisco
Washington
Delhi
Boston
Lahore
Miami
Santiago
Singapour
Buenos aires
Lima
Johannesburg
Hyderabad
Djakarta
Istanbul
Tiajin
Osaka
Moscou
Toronto
Bangalor
Chicago
Infiniment petit

 

« C'est ma vie, »

Fils de menuisier, l'outil est depuis mon enfance le compagnon de ma vie. Je m'en sers, il me soumet, je le modifie, il me perfectionne pour arriver au fil des jours et des années à un couple indissociable.

Cette osmose est le support, le moteur de l'acte créateur sans quoi rien ne peut se produire.

C'est le métier !

Celui-ci permet, peu à peu, de traduire la problématique de l'expression et d'arriver à son jaillissement matérialisé par l'œuvre. Le doute est permanent... Mais le travail, l'ascèse, sont le support de la certitude.

La communion entre l'esprit et le métier permet une gestation tantôt douloureuse, tantôt joyeuse, toujours tourmentée, pour une naissance remplie de bonheur.

C'est le moment sublime qui rapproche de Dieu. C'est l'image idéale, véritable liberté, instants intenses entre l'homme et la spiritualité matérialisée dans l'œuvre...

« Le Baiser », « la Femme », « les Amants »,
« la Misère », « la Danse », « la Crucifixion »,
« la Mort », « la Pietà ».

C'est la vie.

Ce sont mes sculptures.

Francis Guyot